Publié dans 1ère BacPro en Écosse - 2018

Écosse 1 : Transports en car et avion vers Stirling

Dimanche 13 mai

Une journée qui commence sous le soleil. Direction Paris, après avoir attendu en vain HEBERT Vincent Hou là là ! Il est grand l’aéroport ! Comment vais-je rassembler mon troupeau ?

Heureusement, toute l’équipe est mobilisée. L’aventure peut commencer.

14h : Il est temps de s’enregistrer. Oui mais l’administration nous en veut. Papa signe une autorisation et c’est maman qui met sa carte d’identité. Résultat, on a bien cru rester dans l’aéroport. Le papa a vite réagi et nous a envoyé une photo de sa carte d’identité.

Merci au dieu « portable » et à ses apôtres.

Bref, on peut flâner dans l’aéroport, en attendant les prochains contrôles.

Qui dit « contrôles » dit « embûches ».

Et oui, aujourd’hui, on nous en veut… Qui va rester ici ? C’est Nathan. Une histoire de noms, de preuves de filiation…et nous voilà dans l’incapacité de quitter le territoire. M…..

Mais voilà, on s’en sort quand même…La dame nous laisse filer au dernier appel.

Je sens qu’on approche du but. On va enfin pouvoir décoller. Presque ! C’était sans compter sur la crise d’angoisse d’une passagère juste avant le décollage. Retour au point de départ pour son évacuation par les secours.

Le vol se déroule idéalement au dessus des nuages sous un soleil éblouissant. On notera juste quelques turbulences au dessus du sol britannique. Puis, nous débarquons en retard à Edimbourg. Il faut récupérer ses bagages : tout le monde a identifié son sac ?

Alors, on y va les enfants ! Accrochez-vous ! Cela va décoiffer, il faut rattraper le retard (1h). Bon, il est « énervé » le chauffeur mais on ne rattrapera que 20 minutes. Nous arrivons finalement à 19h15 chez les écossais de Stirling, pétris de fatigue. C’est ce qu’on appelle une journée riche en émotion.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités